Une solution pour lecme Mazarin ? (Bonus: La litanie du cardinal Mazarin)

Décrypter l’écriture de Focus n’est pas toujours simple, en grande partie à cause de son orthographe très particulière. Dans le catalogue de l’exposition de Paris, Marianne Cojannot-Le Blanc et Christian Michel ont donné une excellente édition de la plupart de ses textes, sur laquelle mon travail repose et je leur en suis vraiment reconnaissant. Ils ont laissé très peu de mots incompris. L’un d’entre eux provient du dessin Catalogue 6, « Focus ivre, sous les pieds des chevaux »1: lecme .

Focus, Recueil de Desseins Ridicules f. 44r. Bibliothèque de l’Université d’Édimbourg.

Le dessin montre une scène d’accident de la circulation. Dans une rue animée, bordée d’échoppes, Focus, reconnaissable à son halo, manque d’être écrasé par un cheval qui fait partie d’un convoi de transport de marchandises.

Le phylactère contient un texte complexe, versifié, qui semble plus maîtrisé que ses autres œuvres. Focus explique que, ivre, il a eu un accident , qui aurait pu être très grave.

(…) Mais la bonne Sainte Anne, qui montre à la Vierge Marie

À être sage par sa lecture

Fit qu’il en fut quitte pour une foulure

De six semaines pour sa punition

De n’avoir pas mis de l’eau assez dans sa

boisson

Parce que le carrosse de Pierre est de lecme Mazarin, (…)

Focus, Dessin Catalogue 6, transcription en francais moderne.

Voici un agrandissement de la partie du dessin de Focus où l’on peut lire ces derniers mots. On peut y admirer l’allant et la précision du dessin de Focus avec cette tête de Renommée et son amusante coiffure. On remarquera aussi, avec la ligne qui passe sous son nez, que Focus, comme souvent, a ajouté une bande de papier à sa feuille avant de commencer son dessin.

Détail du dessin Catalogue 6.

Cet agrandissement me permet aussi de montrer le signe X que Focus utilise pour signaler les rimes dans son texte et un petit exemple de son orthographe phonétique:

l. 2 de l’agrandissement ci-dessus: boison X parse que

Juste à côté de la houppe de la renommée, on a lu, comme dit plus haut: lecme. Je voudrais proposer qu’on doit plutôt lire: leeme. Voici, extrait du dessin Catalogue 7, un exemple, souligné de points rouges, de la variété des e dans les phylactères de Focus:

Detail du dessin Catalogue 7. Focus, Recueil de Desseins Ridicules f. 67r. Bibliothèque de l’Université d’Édimbourg.

de tous leurs enemis X e

Il me semble que la lecture « leeme » est bien possible, et j’interprète ce groupe de lettres comme la transcription phonétique de « l’aimé »2.

Si ma lecture est juste, « l’aimé Mazarin » renvoie immédiatement aux ragots qui avaient couru sur la relation entre Mazarin et Anne d’Autriche, et entre en résonance avec la mention de Sainte Anne au début du paragraphe ainsi qu’avec la statue représentée sur le dessin, qui permet d’identifier le lieu de la scène de l’accident avec la rue Sainte-Anne. On aurait donc ici dans le dessin de Focus un écho des mazarinades.

Annexe

Comme je suis un peu gêné de n’écrire une entrée de carnet que sur la lecture hypothétique d’un seul mot, je propose ci-dessous le texte, corrigé et transcrit en français contemporain, d’une mazarinade amusante que j’ai trouvée au cours de mes recherches: la Litanie du cardinal Mazarin3 . Voici ce qu’en dit Moreau:

C. Moreau, Bibliographie des mazarinades : publiée pour la Société de l’histoire de France. Tome deuxième. G-Q (Paris, 1850-1851), p. 227.

Page de couverture

Litanie du cardinal Mazarin

où sont contenus tous les Éloges de ce grand Prélat

A Paris

M. DC. LII. (=1652)

P. 3

La litanie du cardinal Mazarin

Mazarin peste abominable,

Mazarin affreux nom de diable,

Mazarin esprit plein d’erreurs,

Mazarin l’horreur des horreurs,

Mazarin Dragon de la Seine,

Mazarin amant de la Reine :

Mazarin Enchanteur du Roi,

Mazarin cœur sans foi ni loi,

Mazarin âme non chrétienne,

Mazarin âme italienne.

Mazarin au Diable donné,

Mazarin esprit de damné,

Mazarin visage de plâtre,

Mazarin amant idolâtre,

Mazarin galant des galants,

Mazarin beau porteur de glands ;

Mazarin diseur de sornettes,

Mazarin pipeur de fillettes :

Mazarin compteur de bons mots,

Mazarin le Prince des sots ;

Mazarin grand donneur d’aubades,

Mazarin grand jeteur d’œillades :

Sors de notre France

P. 4

mazarin crieur de Hei Me !

mazarin fourbe renommé :

mazarin nouveau Ganymède,

mazarin fauteur de Tolède,                                                                                   

mazarin bourse de Crésus,

mazarin magasin d’écus :

mazarin suborneur infâme,

mazarin ensemble homme et femme :

mazarin vieux singe de Cour :

mazarin Héros en amour :

mazarin ferme comme un cube,

mazarin incube et succube :

mazarin clerc de l’Arétin,

mazarin grec et non latin :

mazarin courtisan de Drilles,

mazarin abatteur de quilles :

mazarin grand joueur de Hoc,

mazarin grand moteur de choc :

mazarin bailleur de fredaines,

mazarin amateur de reines :

mazarin chef des Partisans :

mazarin l’éminentissime,

mazarin le faquinissime :

mazarin des faquins fuiuy4 ,

mazarin des faquins feruy :

mazarin grand faiseur d’intrigues,

mazarin grand faiseur de brigues :

mazarin fameux imposteur,

mazarin grand persécuteur :

mazarin jadis petit drille,

mazarin homme à peccadilles :

mazarin homme à grand forfait,

mazarin homme à nul bienfait :

sors de notre France.

P. 5

mazarin homme au bonnet rouge,

mazarin qui part et ne bouge :

mazarin qui de tout se rit,

mazarin proscrit qui proscrit :

mazarin qui de tout se mêle,

mazarin plus craint que la grêle :

mazarin qui veut tout savoir,

mazarin qui croit tout pouvoir :

mazarin qui de tout se pique,

mazarin qui nous fait la nique :

mazarin vrai passe-partout,

mazarin qui ruine tout :

mazarin semeur de discorde,

mazarin digne de la corde :

mazarin l’effroi de Paris,

mazarin chef des antéchrists :

mazarin brûleur de visages,

mazarin faiseur de pillages :

mazarin dévoreur de biens,

mazarin mangeur de chrétiens :

mazarin des faquins l’arbitre,

mazarin déserteur de mitre :

mazarin prélat apostat,

mazarin criminel d’état,

mazarin tiré de la boue,

mazarin fuyui5 de la roue,

mazarin gibier à gibet,

mazarin homme à quolibet :

mazarin ministre de balle,

mazarin vrai Sardanapale.

mazarin Maire du Palais,

mazarin maître aux sots valets :

mazarin grand marchand d’esclaves,

mazarin grand forgeur d’entraves :

sors de notre France

P. 6

mazarin traître conseiller,

mazarin maître joaillier :

mazarin grand vendeur d’abbaye,

mazarin grand bailleur de bayes :

mazarin gagneur de répit,

mazarin cœur gros de dépit :

mazarin machiavéliste,

mazarin brutal Hérodiste :

mazarin disciple d’Arman,

mazarin fuiet6 de Roman :

mazarin redoutable engeance,

mazarin tyran de la France :

mazarin affreux de chagrin,

mazarin rime à Tabarin :

mazarin détesté des Muses,

mazarin respecté des Buses :

mazarin vain épouvantail,

mazarin vilain en détail :

mazarin en gros laide bête,

mazarin fâcheux trouble-fête :

mazarin indigne cagou,

mazarin affreux loup-garou :

mazarin vieux simoniaque,

mazarin vrai démoniaque :

mazarin Iule et non César,

mazarin second Balthazar :

mazarin d’estos populaire,

mazarin du sang de Cerbère :

mazarin fruit du Montgibel,

mazarin proscrit sans appel :

mazarin banni du feu Pape,

mazarin insigne Priape :

mazarin ennemi de Dieu,

mazarin maudit en tout lieu :

Sors de notre France

P. 7

mazarin hué de la fronde,

mazarin l’opprobre du monde :

mazarin du sabbat le bouc,

mazarin col à porter joug :

mazarin dos à étrivières,

mazarin jouet à fruitières :

mazarin dragon infernal,

mazarin source de tout mal :

mazarin horrible harpie,

mazarin Cardinal impie :

Bref Mazarin à détester,

le Diable te puisse emporter.

Sors de notre France.

FIN.

Cite this article as: Alexis D'Hautcourt, "Une solution pour lecme Mazarin ? (Bonus: La litanie du cardinal Mazarin)," in Georges Focus, peintre et fou, 20/02/2020, https://georgesfocus.hypotheses.org/1260.
  1. E. Brugerolles (éd.), Georges Focus. la folie d’un peintre de Louis XIV (Paris, 2018), p. 136-137, avec un commentaire qui met en avant la proximité littéraire de ce texte avec Scarron, Billaut et la satire VI de Boileau. []
  2. Le non-respect de l’apostrophe et l’absence de l’accent sur le e sont courants chez Focus; ce n’est qu’une fois que j’aurai complètement fini mon édition électronique de Focus que je pourrai dire s’il utilise ailleurs un double e pour transcrire le son /ɛ/ . []
  3. Je la publie ici, car elle n’est pas (encore) éditée sur l’indispensable site mazarinades.org/ . []
  4. Je ne comprends pas ce mot-ci, ni celui de la ligne suivante. []
  5. idem []
  6. idem []

Auteur/autrice : Alexis D'Hautcourt

Maître de conférence (Associate Professor), Université des Langues Étrangères du Kansai (関西外国語大学, Kansai Gaidai University)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.