Correspondance entre les collections des dessins de Focus et leur édition

J’ai publié aujourd’hui sur une « page » de ce carnet la correspondance entre les numéros des dessins de Focus dans les collections qui les possèdent et leur numéro d’édition dans le beau catalogue de l’exposition de 2018 (Brugerolle). En effet, à l’exception d’une feuille aujourd’hui disparue1, tous les dessins actuellement connus de Focus appartiennent à deux ensembles: un recueil conservé à l’Université d’Édimbourg, relié au 19e s. (95 dessins), et une série de feuillets isolés appartenant depuis 1780 à une famille française (30 feuillets de dessins, 4 ou 5 ne sont pas de Focus, accompagnés de feuilles distinctes sur lesquels ont été écrits, sans doute au 18e s., des commentaires aux dessins de Focus).

Page de titre du Recueil de dessins de Focus conservé à l’Université d’Édimbourg, © The University of Edinburgh

Pour leur donner du sens, les dessins de Focus ont été présentés et édités de façon thématique dans le Catalogue, ce qui a rompu leur ordre codicologique. Comme les deux collections actuelles de dessins proviennent sans doute d’un ensemble unique, qui a été séparé au 18e siècle, et que l’ordre des dessins, s’il a jamais existé, a probablement été perturbé au même moment, l’organisation thématique et la numérotation du Catalogue sont aussi bonnes que n’importe quelle autre, mais il m’a semblé que, en préliminaire à une édition électronique des textes de Focus, il était bon de garder une trace de l’organisation codicologique des dessins. Cela permettra aussi peut-être de proposer de nouveaux groupements de dessins et de nouvelles hypothèses d’interprétation.

C’est aussi l’occasion d’attirer l’attention sur le fait qu’un petit nombre de ces dessins portent une date:

Brugerolles Collection Date
111 Édimbourg 32 1692 ?
45 Édimbourg 2 (2) 24 juillet 1693
68 Paris 9 8 septembre 1693
96 Paris 23 8 novembre 1693
69 Paris 1 18 mars 1694
70 rectoParis 1726 mai 1694
85 Édimbourg 15 16 juin 1694

Le petit tableau ci-dessus semble rapidement montrer que ni le recueil d’Édimbourg ni la série de Paris n’ont été organisés ou divisés de façon chronologique.

Bibliographie

E. Brugerolles, Les « mille extravagances » de Georges Focus, in Georges Focus. La folie d’un peintre de Louis XIV éd. par E.B. (Paris, 2018), p. 81-88, aux p. 81-83.

Cite this article as: Alexis D'Hautcourt, "Correspondance entre les collections des dessins de Focus et leur édition," in Georges Focus, peintre et fou, 23/08/2019, https://georgesfocus.hypotheses.org/57.
  1. Brugerolle 92,  » Ancienne collection Emil Wolf « . []

Auteur/autrice : Alexis D'Hautcourt

Maître de conférence (Associate Professor), Université des Langues Étrangères du Kansai (関西外国語大学, Kansai Gaidai University)

Une réflexion sur « Correspondance entre les collections des dessins de Focus et leur édition »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.