Image du mois (février 2021)

Cornelis Saftleven (1607-1681), Allégorie de la folie humaine, 1629. — Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=99557284

Tableau vu dans l’article d’A. Lafore, Un ensemble de peintures néerlandaises acquis par la Fondation Custodia, La Tribune de l’Art (3 février 2021), qui attire l’attention sur les marottes que tiennent plusieurs caractères du tableau.

Du même peintre, on peut aussi admirer les curieux tableaux suivant: Satire sur les fermiers litigieux (1629), Satire sur le jugement de Johan van Oldenbarnevelt (1663), Collège des animaux (1655) ou Sabbat de sorcières (vers 1650).

Il a le regard qui tue (et de la mémoire): le portrait de la duchesse de Longueville dans le dessin Cat. 18

Le dessin Cat. 18 est remarquable, entre autres raisons, car il contient la représentation de cinq tableaux (et d’un dessin en cours) dont trois sont identifiés dans le texte. Le peintre Louis Ferdinand Elle (1612-1689), au fond de la pièce, met une dernière touche à un portrait de Saint Jean enfant. Sur le manteau d’une cheminée à gauche, on peut voir un grand portrait en pied de son père, Ferdinand Elle l’Ancien (1580-1637), assis face à un chevalet. Lui font face, sur le mur opposé, une paire de portraits d’un homme et d’une femme d’apparence jeune, et, suspendu à un clou planté dans un pied à roulettes, le portrait d’une femme plus âgée, la duchesse de Longueville. Un jeune enfant, Louis Elle le Jeune (1649-1717), assis sur un bloc de pierre au milieu de la pièce, semble recopier ce dernier portrait sur une feuille de papier posée sur une planche à dessin. Il est observé par son frère aîné, qui pose sa main sur la tête de son cadet. Ce jeu de regards se complète avec le geste du doigt par lequel Focus désigne le portrait de la duchesse, que montre aussi de son épée le Fleuve, assis dans le coin droit inférieur du tableau dans la même position et équipé de la même palette que le grand-père Elle. Sept personnes regardent plus ou moins frontalement la personne qui admire le dessin (et vous devant votre ordinateur): le grand-père Elle, Elle, son épouse, Saint Jean, le jeune couple, la duchesse et le Fleuve.

Georges Focus, Dessin Cat. 18, © The University of Edinburgh.
Continuer la lecture de « Il a le regard qui tue (et de la mémoire): le portrait de la duchesse de Longueville dans le dessin Cat. 18 »

Animaux sur des échasses

Le dessin de Georges Focus Cat. 17 contient un chat monté sur des échasses.

Chat monté sur des échasses; détail du dessin Cat. 17 de Georges Focus (Extrait d’un fichier © The University of Edinburgh)
Continuer la lecture de « Animaux sur des échasses »

Que fait Gille le niais chez Focus ?

Je continue ici la présentation du dessin Catalogue 15 entamée précédemment sur ce carnet.

Georges Focus, Recueil de Desseins Ridicules f 79 r, © The University of Edinburgh
Continuer la lecture de « Que fait Gille le niais chez Focus ? »

Qui est saint silvaistre ? Qui ressemble à Morosini ?

Le dessin Catalogue 10 offre un bon exemple des difficultés d’interprétation et de compréhension qu’offrent les dessins de Georges Focus.

Continuer la lecture de « Qui est saint silvaistre ? Qui ressemble à Morosini ? »